#WOA (women of action) Series - Meet Karolyne Duvernois

Karolyne Duvernois


Karolyne is a strong, classy and discreet woman who embodies the saying that: behind every successful man is a great woman!
With her husband Nicolas Duvernois, they built 2 successful alcohol brands: Romeo's Gin & the world's best vodka: PUR Vodka.

This interview puts the spotlight on a passionate woman who exudes a love and generosity for others, while still living a successful life.
We admire her for her sacrifices, her selflessness and her dedication to everything she does. 

--------------------

Karolyne est une femme forte, chic et discrète qui incarne le dicton: derrière chaque grand homme, il y a une femme!
Avec son mari Nicolas Duvernois, Ils ont bâti et créé 2 marques d'alcool renomméesRomeo's Gin & la meilleure vodka au monde: PUR Vodka.

Cette entrevue met l'accent sur une femme passionnée qui partage un amour et une générosité pour les autres, tout en ayant une vie réussie.
Nous l'admirons pour ses sacrifices, son altruisme et son dévouement dans tout ce qu'elle accomplie.

 

Education
Professional Sommelier Specialization, École Hôtelière de Laval.
She is currently completing a Business Management certificate degree, HEC University. 

Position
Mother, Wife, Entrepreneur’s partner, and professional model.

--------------------

Éducation
Spécialisation Professionnelle en Sommellerie, École Hôtelière de Laval.
Présentement, en train de compléter un certificat en Gestion d’entreprise, à HEC. 

Position actuelle
Maman, femme et partenaire d’entrepreneur, et mannequin professionnel. 

At what time do you wake up?
At 7:30 a.m., when my daughter wakes up 

What’s your morning routine?
As soon as I wake up, I pick up my daughter from her bed where she always welcomes me with a big smile. What better way to start the day!
Then I have breakfast with her, and I get ready for the day. 

At what time do you go to bed?
I go to bed around 8:30 p.m.
It’s my favorite time of the day because I can finally relax, watch a little television and fall asleep around 10:30 p.m. 

Do you have time to train?
I would have the time, but I left my daughter a few times at the gym’s daycare and she couldn't stop screaming.
She’s probably in her phase “I want Mommy, Where is my mom” and it makes me sad to leave her like this; so I’ll wait a little more and try again in a few months.
Before getting pregnant, I used to run 4 times a week. It made me feel light and free.
I also used to take part in races and loved it. 

How did the Pur Vodka adventure begin?
I met Nicolas in August of 2006, just a few days before the opening of his restaurant. Then one day in December, he told me he had an idea in mind, and that he wanted to make Vodka. At the time, I said “Why not!” even if I found the idea completely crazy. I always believed in him and his ideas. We had a few pitfalls along the way, but there were also several small victories, which gave us wings to always continue. With Nicolas’ go-getter and stubborn attitude, I knew we would make it. Nicolas is the master of his destiny, he doesn’t let anyone stop him, or tell him that his ideas won’t work. 

What was, and what is today, your involvement within the company?
I have always been very involved, while staying in the shadows.
Since the birth of our daughter, I make sure, above all, that Nicolas can focus 100% on his ideas and the company. However, I am always on the lookout for what we need. For example, when we were looking for a recipe for our new product, Romeo’s Gin, we weren’t able to find the perfect mix. One day, we were at Brasserie Bernard restaurant where I ordered a cold cucumber soup with almonds and dill.
From the first spoon, I immediately knew that those were the exact ingredients we needed for our Gin!
It was so fresh and original. I got Nicolas to taste it and he got hooked right away. A few days later we had our recipe! 
I used to make cocktails behind the bar and I took care of everything related to events. Right now I am taking care of our daughter, but as soon as I return I will work in the administration and accounting.
I am also very excited to start speaking in conferences about my experience, and share my side of the story.
Being the wife, and partner of an entrepreneur like Nicolas means no rest. 

--------------------

À quelle heure vous réveillez-vous le matin?
À 7h30, lorsque ma fille se réveille. 

Quelle est votre routine matinale?
Dès que je me lève, je vais chercher ma fille dans son lit et elle me fait toujours un super grand sourire. Quoi de mieux pour commencer la journée. Ensuite je prends le petit déjeuner avec elle et je me prépare pour la journée. 

À quelle heure dormez-vous?
Je vais au lit vers 20h30. C’est le moment de la journée que je préfère puisque je peux enfin relaxer, regarder un peu la télé et m’endormir vers 22h30. 

Avez-vous le temps de vous entraîner?
J’aurais le temps mais ça fait quelques fois que je laisse ma fille au service de garde du gym et elle hurle sans cesse. Probablement la phase ‘je veux maman, où est ma maman’ et ça me fait de la peine, alors je vais attendre un peu et essayer à nouveau dans un mois. Mais avant d’être enceinte, je courais 4 fois par semaines. Je participais à des courses et j’adorais ça. Ça me faisait sentir libre et légère. 

Comment a débuté l’aventure PUR Vodka?
J’ai rencontré Nicolas en août 2006 à quelques jours de l’ouverture de son restaurant. Puis un jour de décembre, il m’a dit qu’il avait une idée en tête et qu’il voulait faire de la vodka. Sur le coup, je lui ai dit «Pourquoi pas!» même si je trouvais l’idée complètement folle. J’ai toujours cru en lui et en ses idées. Oui, il y a eu des embûches, mais il y a eu aussi plusieurs petites victoires qui, à chaque fois, nous donnaient des ailes pour continuer. Avec l’attitude fonceuse et têtue de Nicolas, je savais qu’on y arriverait. Nicolas est le maitre de son destin, il ne laisse personne l’arrêter ou lui dire que sa compagnie ou ses idées ne fonctionneront pas. 

Quelle a été et quelle est, aujourd’hui, votre implication au sein de la compagnie
J’ai toujours été très impliquée, mais dans l’ombre. Depuis la naissance de notre fille, je m’assure surtout que Nicolas puisse se concentrer à 100% sur ses idées et sur la compagnie. Cependant, je suis toujours à l’affût de ce dont nous avons besoin. Par exemple, lorsqu’on cherchait la recette pour notre nouveau produit, Romeo’s Gin, on n’arrivait pas à trouver la recette parfaite. Un jour, au restaurant Brasserie Bernard, j’ai commandé une soupe froide de concombre, amandes et aneth. Dès la première bouchée, je me suis tout de suite dit que c’était exactement ça le gin! Il fallait prendre les mêmes ingrédients. C’était tellement frais et original. Je l’ai fait goûter à Nicolas et il a tout de suite accroché. Quelques jours plus tard, nous avions notre recette! 
Dans le passé, je faisais des cocktails derrière le bar et je m'occupais de tout ce qui touchait à l’évènementiel. En ce moment, je m’occupe de notre petite fille, mais dès mon retour je travaillerai dans l’administration et la comptabilité. Je suis également très excitée de commencer à donner des conférences pour parler de mon expérience, et partager mon côté de l’histoire. Être la femme et la partenaire d’un entrepreneur comme Nicolas n’est pas de tout repos! 

When did you start opening up about the difficulties you overcame?
It’s an aspect that Nicolas and I have kept secret for a long time.
Now that people are interested in our products, but also more and more in who we are, and the story behind PUR Vodka, we realized that we couldn’t inspire our audience by only telling them one part of our story, and by addressing entrepreneurship in a broader sense. After selling his restaurant’s shares, Nicolas started from nothing.
His former partners never paid him back for his shares, so he went back to his student’s job and put aside every penny he made to build his project.
On my part, I made sure to support him as much as I could, by paying our rent, various bills and even his car. In the beginnings, Nicolas even started paying his employees before giving himself a salary.
I agreed to jump into the business world with him. I was working in restaurants, I had modeling contracts and I helped PUR Vodka as much as I could during that period.
At times I found it long and difficult; for example, I used to work in a restaurant, when PUR Vodka started selling at the SAQ, and everyone around me was making easy judgments. “Oh we all know, your husband is rich, you don’t really need to work” (since I often asked to be replaced, to go make cocktails for a PUR Vodka event where I wasn’t even paid for).
And in my head I was thinking, rich? No I need tonight’s paycheck to pay Hydro Quebec, the rent, PUR Vodka expenses, and other things! I used to find these judgments particularly difficult. I wanted to tell them everything, but I always thought that it’s better to be envied than pitied on, so I wouldn’t say anything.
After a few years, I found myself at a stage where I was making all these sacrifices; where I would get up every morning to help shape someone else’s dream. 
It was for the man of my life. I helped him for seven years because I believed in him and I loved him. I did it for us.
But the day we started breathing a little, I started asking myself, who am I and what is it that I want to do in life? Now that I’m a mother, I can say that is exactly what I want: to be there for my daughter and my husband, and work part-time in the administration and accounting.

You had the chance to work in different fields, could you tell us more about your work experience?
I worked in the restaurant field for 10 years, and I always liked the idea of opening a restaurant. One day the idea will maybe come to life, but in the meantime, Nicolas and I prefer having the freedom to move; whereas a restaurant would require that I stay in one place at all times.
My real passion is modeling. I remember when my little cousin told me about a modeling class she signed up for, and I thought why not me! I later signed with an agency, at the age of 16. When my modeling career started, I had the chance to go to Japan and a few times to Milan, to walk in different fashion shows. But I found it difficult to continue my international career if it meant being away from my family to whom I am very close to. So I preferred pursuing my career In Quebec.

How do you manage your stress?
I used to stress a lot in the past with PUR vodka and some personal life challenges, but I now have more of a Zen attitude, or at least I try to.
We recently had water damages at our house, to the point where we will have to move out, in order to redo our floors. When I heard the news, I burst into tears. I was out of town. Since I wasn’t there and I wasn’t able to do anything about it; I decided to let go and let Nicolas handle it. And I was suddenly stress free. I am now able to go through stressful situations more easily.

--------------------

Quand est-ce que vous avez commencé à vous ouvrir par rapport aux difficultés que vous avez surmontées?
C’est un aspect que Nicolas et moi avons longtemps gardé secret. Maintenant les gens s’intéressent à nos produits, mais aussi de plus en plus à qui nous sommes et à l’histoire derrière PUR vodka. On a compris qu’on ne pouvait pas inspirer notre auditoire en racontant qu’une partie de notre histoire et en abordant uniquement l’entrepreneuriat au sens plus large. 
Après avoir vendu les parts de son restaurant, Nicolas est parti de rien, n’ayant pas été payé par ses anciens partenaires, il est retourné à son travail d’étudiant et a mis chaque sous qu’il faisait de côté, pour son projet. Pour ma part, je me suis occupée de le supporter comme je pouvais, que ce soit en payant le loyer, les différentes factures où même sa voiture. Au tout début, Nicolas a même commencé à payer ses employés avant de se verser lui-même un salaire. J’ai accepté de sauter dans le monde des affaires avec lui. Je travaillais dans la restauration, je faisais du mannequinat et j’aidais PUR vodka autant que je pouvais durant cette période. J‘ai trouvé ça long et difficile. Par exemple, je travaillais dans un restaurant lorsque PUR Vodka a commencé à être vendu à la SAQ, et tout le monde portait des jugements faciles, “Ah on le sais bien, ton mari est riche, t’as pas besoin de travailler” (parce que je demandais souvent d’être remplacée car je devais faire les cocktails pour un évènement PUR vodka où je n’étais même pas payée) et dans ma tête je me disais riche? Non, j’ai besoin de mon salaire de ce soir parce qu’il faut que je paye Hydro Québec, le loyer, certaines dépenses de PUR et tout le reste! Je trouvais ses jugements particulièrement difficiles. J’avais envie de tout raconter. Mais j’ai toujours cru qu’il valait mieux faire envie que pitié, donc je ne disais rien. Après quelques années, je me suis retrouvée dans une période où je faisais tous ses sacrifices et je me levais à chaque matin pour concrétiser le rêve de quelqu’un d’autre. C’était pour l’homme de ma vie, je l’ai aidé pendant sept ans parce que je croyais en lui et je l’aimais. Je l’ai fait pour nous. Mais le jour où on a pu commencer à souffler un peu, je me suis demandée qui j’étais et ce que je voulais faire dans la vie. Maintenant que je suis maman, je peux dire que je sais exactement ce que je veux : être là pour ma fille et mon mari et m’occuper de l’administration et la comptabilité à temps partiel. 

Vous avez eu la chance de travailler dans différents domaines, pourriez-vous nous en dire davantage?
J’ai travaillé dans la restauration pendant 10 ans, et j’ai toujours aimé l’idée d’avoir un restaurant. Un jour l’idée se concrétisera peut-être, mais pour le moment, Nicolas et moi préférons avoir la liberté de nous déplacer, alors qu’un restaurant exigerait que je reste sur place à temps plein.
Ce qui me passionne le plus c’est le mannequinat. Je me rappelle lorsque ma petite cousine m’avait parlé d’un cours de mannequinat auquel elle s’était inscrite, et je m’étais dit pourquoi pas moi aussi! J’ai signée avec une agence à l’âge de 16 ans. Lorsque ma carrière de mannequin à commencé, j’ai eu la chance d’aller au Japon et quelques fois à Milan pour défiler. Mais j’avais de la difficulté à continuer ma carrière à l’international si cela impliquait d’être loin de ma famille dont je suis très proche; alors j’ai préféré poursuivre ma carrière au Québec.

Comment gérez-vous votre stress?
J’ai tellement stressé dans le passé avec PUR vodka et pleins de péripéties côté personnel, que maintenant je suis zen, ou enfin j’essaie.
Nous avons récemment eu un dégât d’eau à la maison et nous allons devoir déménager le temps de refaire tous les planchers. Lorsque j’ai appris la nouvelle, j’ai éclaté en sanglot. J’étais à l’extérieur de la ville. Comme je n’étais pas sur place et que je ne pouvais rien faire, j’ai décidé de décrocher complètement et de laisser Nicolas s’en occuper. Et tout d’un coup, le stress est parti. J’arrive à passer par dessus plus facilement maintenant.

Is there someone that inspires you?
Nicolas and the fact that he’s always motivated, curious and optimistic.
Even if he’s tired or had a bad day, he will always find a way to think of something positive, as if he had wings. I admire that side of him. 

What is the best advice you’ve received?
From my father, who would always tell us to never spend money we don’t have, so we don’t live beyond our means.
A philosophy I had to betray, when we had no other choice than taking risks to launch PUR Vodka. I have always been the type of girl who would pay her bills on time and had savings on the side, then I found myself in a situation where the credit card amount was growing and the ultimate goal was to pay just the minimum. But at the end it was all worth it.

What is the best advice you would give?
Never give up, but know when to stop 

How do you find motherhood?
It’s the most beautiful thing in the world! It’s very demanding because I always ensure everything is perfect; but it's very much worth it.
I make sure that my daughter has everything that she needs and that the house is always clean and tidy. It keeps me busy! 

What is your message to women?
To entrepreneurs’ wives or partners, I would tell them to never give up, to maintain good communication, not to forget that all our efforts are not in vain and that success is above all a team effort. 

What is your favorite alcohol?
Romeo’s gin with tonic!!! It’s my third baby after PUR Vodka, and Victoria our daughter; we worked on it for a very long time.
For more festive evenings, I enjoy a glass of cognac with dark chocolate. 

One thing people don’t know about you?
My first trip as a model was in Tokyo, Japan, in October of 2012.
A 2-month trip alone, without knowing a word of English…even less Japanese.
Being my first flight, I decided not to take a handbag and put everything in my luggage, thinking it would be easier for transportation.
All the contacts and information I had for the model agency and the person who was supposed to greet me at the airport where in my suitcases.
When I arrived at Narita, my luggage went missing.
You can probably imagine my face! After crying for 2 hours in the bathroom and a distress call to my parents, I decided I was going to figure it out, and I finally stayed there for 2 months. My bags were later found, I received them 2 weeks later.
Now you can send me anywhere in the world without a worry! 

--------------------

Y’a-t-il une personne qui vous inspire?
Nicolas. Le fait qu’il soit toujours motivé, curieux, et optimiste. Même s’il est fatigué ou qu’il passe une mauvaise journée, il va toujours trouver une manière de penser à quelque chose de positif, on dirait qu’il a des ailes. J’admire ce côté là de lui. 

Quel est le meilleur conseil que vous aillez reçu?
Celui de mon père, qui disait de ne jamais dépenser de l’argent qu’on ne possède pas, de sorte à ne pas vivre au dessus de ses moyens. Philosophie de vie que j’ai eu à trahir, lorsque on n’a pas eu le choix de prendre des risques pour lancer PUR vodka. Moi, qui a toujours été la fille qui payait ses factures à temps et qui avait des économies de côté, je me suis retrouvée dans une situation où la carte de crédit se faisait de plus en plus lourde et où l’objectif ultime était d’en payer que le minimum. Mais finalement le tout en a valu la peine. 

Quel est le meilleur conseil que vous donnerez?
Ne jamais abandonner mais savoir quand arrêter. 

Comment trouvez-vous la vie de maman?
La plus belle chose au monde! C’est très exigent puisque j’essaie que tout soit parfait, mais ça en vaut tellement la peine. Je m’assure que ma petite fille a tout ce dont elle a besoin et que la maison est toujours propre et en ordre. Ça me garde bien occupé! 

Quel est votre message aux femmes?
Aux femmes d’entrepreneurs, je leur dirais de ne pas lâcher, d’entretenir une très bonne communication et de ne pas oublier que tous nos efforts ne sont pas en vain, et que la réussite est avant tout un travail d’équipe. 

Votre alcool préféré?
Romeo’s gin avec tonic!!! C’est mon troisième bébé après PUR vodka et Victoria, ça fait très longtemps que l’on travaille dessus. Dans les soirées un peu plus festives, j’aime bien un cognac accompagné de chocolat noir. 

Une chose que les gens ne savent pas sur vous?
Mon premier voyage en tant que mannequin à été à Tokyo, au Japon, en octobre 2012. Départ pour deux mois, seule et ne parlant pas du tout anglais…encore moins japonais. Première fois que je prends l’avion, alors je mets toute mes choses dans mes valises et ne prend pas de bagage à main, me disant que ce serait moins compliqué pour le transport. Toutes les informations de l’agence et de la personne qui devait m’accueillir à l’aéroport étaient dans mes valises.
En arrivant à Narita, ces dernières n’étaient pas là, elles avaient été perdues. Vous vous imaginez ma face! Après deux heures de pleurs dans les toilettes et un appel de détresse à mes parents, j’ai décidé que j’allais me débrouiller et je suis finalement restée là pendant deux mois. Mes valises ont été retrouvées et je les ai reçues deux semaines plus tard. Disons qu’après cette péripétie, on pouvait m’envoyer n’importe où sans aucun problème!

 

Don't miss out on their excellent premium alcohol brands:

PUR Vodka

Website: www.purvodka.com

Twitter: @pur_vodka

Instagram: @pur_vodka

Romeo's Gin

Website: romeosgin.com

Facebook: RomeosGin

Twitter: @romeosgin

Instagram: @romeosgin

 

Team:

Photographer: Sarah Emily St-Gelais

Make-up & Hair: Laury-Anne Morel 

 

April 24, 2016 written by Masabni Design 1 comment

Write a comment

Comments (1)

Commented by Neha June 27 2016

This dress is really nice looking for some ,more collection, blog is also good. If you are looking for the best quality and branded dresses you must try Mango clothing visit http://www.palladiummumbai.com/brands/mango