#WOA (women of action) Series - Meet Mélanie Joly

Mélanie Joly

Education:
Law degree, University of Montreal  
Quebec Bar                        
Master’s degree in European and Comparative Law, University of Oxford 

Past accomplishments:
Candidate for Montreal’s 2013 Mayoral race (winning 26.5% of the votes) and founder of the “Vrai Changement pour Montréal” party.

Social Involvements:
Co-founder of “Génération d’idées” (a group for political reflexions aimed for the 25-35 years-old)
She has served on the boards of the Régie des rentes du Québec, the Contemporary Art Museum of Montreal and the CHUM Foundation.

Position: Lawyer, Politician, Author and Entrepreneur

Currently a candidate for the Federal Liberal nomination, in the Montreal riding of Ahuntsic-Cartierville .

You can follow and support her campaign through this link:
www.joly2015.ca

--------------------

Éducation:
Diplôme en droit, Université de Montréal
Barreau du Québec
Maîtrise en Droit Européen et Comparé, University of Oxford

Accomplissements passés: 
Candidate à la Mairie de Montréal en 2013 (obtention de 26.5% des voix) et fondatrice du Parti Vrai Changement pour Montréal 

Implications:
Co-fondatrice de Génération d’idées (groupe de réflexions politiques destinées aux 25-35 ans)
Elle a siégé au sein des conseils d’administration de la Régie des Rentes du Québec, du Musée d’art contemporain de Montréal et de la Fondation du CHUM 

Position: Avocate, Entrepreneur, Auteur et Politicienne

Présentement candidate à l’investiture libérale fédérale de la circonscription montréalaise de Ahuntsic-Cartierville.

Vous pouvez suivre et supporter sa campagne à travers ce lien:
www.joly2015.ca

    

At what time do you wake up?
I wake up at 7:00  

What Is your morning routine?
I acknowledge my press review and I check my social media.
I often read pertinent information on social media.
Then I have a conference call at 8:00 with my team, to validate what happened in the news and discuss the course of the day.

So are you at the office at 8:00?
It depends, because it’s the summer, often after my conference call at 8:00, I run for about 20 to 25 kilometers a week.  

You train every day?
Every 2 days. 4 times per week.

How many events or visits do you have per week or per day?
I can easily have 4 to 5 visits per day. 

At what time do you go to sleep?
I normally sleep around 11:30 / midnight.

-------------------

À quelle heure te réveilles-tu?
Je me réveille à 7:00

Quelle est ta routine matinale?
Je prends connaissance de ma revue de presse, je consulte mes médias sociaux.
Souvent je lis des informations pertinentes sur les médias sociaux.
Ensuite, j’ai un appel conférence à 8:00 avec mon équipe, pour valider ce qu’il s’est passé dans l’actualité et discuter du déroulement de la journée.

Donc 8:00 c’est l’heure à laquelle tu es au bureau?
Ça dépend, comme c’est l’été, souvent après mon appel conférence de 8:00 je vais courir pour à peu près 20 à 25 kilomètres par semaine.

Tu t’entraînes tous les jours?
Je m’entraîne tous les deux jours, quatre fois par semaine.

Combien d’événements ou visites fais-tu par semaine ou par jour?
Par jour je peux facilement faire quatre à cinq visites.

À quelle heure te couches-tu?
Je me couche normalement vers 11:30 – minuit.



Why politics?
It's something I wanted to do since I was a little girl.
Because it's my life's mission, I am convinced that I can improve the world we live in.
My political implication is my way of being involved in the development of public welfare.
I also have a deep conviction that the state is a vehicle for change.
Everyone thinks that change will come from science or the business sector and I think it can also come from the state.
I think the state has a fundamental role to play in the emergence of new social and economic models, mostly through the use of new technologies and by adapting to climate change.  

Was becoming a lawyer the path you wanted to take to get there?
I wasn't sure of what I wanted to do when I was in college.
There were no lawyers in my family. I loved everything related to history, politics, sociology and anthropology.
It was finally a revelation, I loved the law and somehow life lead me into politics.  

You then studied at the University of Oxford, was there a reason why you wanted to study European law?
Yes, at that time I wanted to become a human rights lawyer in conflicted areas.
After my studies in England, I realized that I wanted to get involved in Montreal and give back to my community.  

Did this experience in England teach you something that you later applied in life?
Yes absolutely, it now helps me a lot in politics. 
It allowed me to develop a world vision, to understand how the Canadian Charter of Rights and Freedoms was an inspiration to several democracies and how Canada had an admirable reputation and historical policy.
I was very inspired by everything that had been done by the Liberal governments in the past, especially in terms of international relations and urban policies.

Is there a reason why there are very few women in politics, is it a lack of interest or is it just hard to stand out as a woman?
It’s a very demanding field but I think women would benefit by discovering and learning more about this field while trusting themselves in the process.
I think our political world has a great need for authenticity and emotional intelligence; in this sense, it’s important that women trust themselves and their instincts so they can create new models of political leadership.  

-------------------

Pourquoi la politique?
C’est un métier que je voulais faire depuis que j’étais toute petite.
Parce que c’est ma mission de vie, je suis convaincue de pouvoir améliorer le sort de mon monde. 
À travers mon implication en politique c’est ma façon de participer au développement du bien-être collectif.
J’ai aussi la conviction profonde que l’État est un vecteur de changement.
Tout le monde pense que le changement arrivera du monde scientifique ou du secteur des affaires et je pense que ça peut aussi venir de l’État.
Je pense que l’État a un rôle fondamental à jouer dans l’émergence de nouveaux modèles sociaux et économiques, notamment par l’utilisation des nouvelles technologies et l’adaptation aux changements climatiques. 

Devenir avocate c’était le chemin que tu as voulu prendre pour y arriver?
Je n’étais pas sûre de ce que je voulais faire quand j’étais à l’université.
Il n’y avait pas d’avocats dans ma famille.
J’aimais tout ce qui était histoire, politique, sociologie et anthropologie.
Finalement, ce fût une révélation, j’ai adoré le droit et la vie a fait en sorte que je suis entrée en politique.

Tu as ensuite étudié à l’université d’Oxford, y avait-il une raison de pourquoi tu voulais étudier le droit Européen?
Oui, durant cette période je voulais être avocate des droits humains dans les zones de conflits.
Après avoir été en Angleterre, je me suis rendu compte que j’avais envie de m’impliquer à Montréal et de redonner à ma communauté.

Cette expérience en Angleterre t’a appris quelque chose que tu as appliqué dans ta vie?
Oui tout à fait, ça m’aide beaucoup présentement en politique.
Ça m’a permis de développer une vision du monde, à comprendre comment la Charte des droits et libertés Canadiennes a été une inspiration pour plusieurs démocraties et à quel point le Canada avait une réputation et une historique politique enviable.
J’étais très inspirée par tout ce qui avait été fait par les gouvernements libéraux dans le passé, surtout en matière de relations internationales et de politiques urbaines.

Y a-t-il une raison pourquoi il y a très peu de femmes en politique, est-ce un manque d’intérêt ou c’est juste difficile de se démarquer en tant que femme?
C’est un domaine exigeant, mais je pense que les femmes auraient plus intérêt à le découvrir et à se faire confiance.
Je pense que notre monde politique a un besoin intense d’authenticité et d’intelligence émotive, en ce sens il est important que les femmes se fassent confiance et demeurent elles-mêmes afin d’offrir de nouveaux modèles de leadership en politique.

Did you have a great challenge in your life or a moment that specifically marked you?
The campaign for Montreal’s Mayoral race, it was extremely demanding.
I learned a lot during that time on how to manage my stress and anxiety.
It's the perfectionist in me that wasn’t feeling in line with my models of political leadership, who are great politicians like John F Kennedy.
Leadership models that are often male figures, mature men, content, in control of their emotions, and all this worried me a lot.
But I finally embraced my feelings of anxiety, and by doing a lot of sports, it helped me calm down.
It also gave me the confidence that I was able to be a leader with a different approach than the political models I respected, while being in tune with who I am and the evolution of our times. 

You manage your stress by going to the gym?
Yes it makes me feel good, but there are also other things that make me feel good;
I collect art, I stay aware of what artists do and get inspired by their work. I enjoy reading.
I am also a visual art and decoration fanatic, I love everything that is design, urban planning and architecture.  

Who inspires you?
Different people inspire me.
I love Hilary Clinton as a politician, as a woman who has shown great resilience.
She was able to be recognized and mark the political world, which is extremely difficult.
My mother, of course, we have always been very close.
She was a school principal and always managed to be present while having a demanding career.
I also love Aung San Suu Kyi, a Burmese politician who won the Nobel Peace Prize.
She's an inspiring woman for her strength of character, her humanity and her moral leadership.

An advice someone gave you and remained in your mind?
A very good friend of mine once gave me the advice to let go.  

If you had an advice to give?
I would highly recommend for people to enjoy the moment.
For a long time I lived in anticipation of what was going l happen, but to be able to enjoy every moment is extremely difficult but extremely rewarding as well.
It's at the basics of being conscious of our emotions, of our environment and our availability to ourselves and to others.

What advice would you give to women who say they can’t find the time or are afraid to embark on their projects?
It's important to know ourselves, practice introspection and not be afraid to confront our fears.
To understand that everything is a matter of perception, of belief and that we can change how we think and see life.
It’s a power we have!  

Do you have a favorite destination, a trip that you particularly liked?
I love traveling.
I traveled through Europe, America and Asia, but I particularly liked Scandinavia.

--------------------

As-tu eu un grand défi dans ta vie ou un moment qui t’a marqué?
La campagne à la mairie, celle-ci était extrêmement exigeante.
J’ai énormément appris, à ce moment-là, à gérer mon stress et mon anxiété.
C’est la perfectionniste en moi qui ne me trouvait pas conforme à mes modèles de leadership politique, qui sont de grands hommes politiques tel John F Kennedy.
Des modèles de leadership qui sont souvent masculins, d’hommes matures, satisfaits, en contrôle de leurs émotions et cela me préoccupait beaucoup.
Mais finalement j’ai été capable de me donner le droit d’être anxieuse et en faisant beaucoup de sport, ça m’a aidée à me calmer.
Mais cela m'a donné également la confiance que j’étais en mesure d’être une leader qui serait différente des modèles que je respecte mais, en parallèle avec qui je suis et l’évolution de notre temps.

Tu gères alors ton stress en allant à la salle de sport?
Oui ça me fait du bien, mais il y a aussi d’autres choses qui me font du bien; je collectionne l’art, je reste au courant de ce que les artistes font et je m’inspire de leur travail. J’aime beaucoup lire. Je suis aussi une fanatique d’art visuel et de décoration, j’aime beaucoup tout ce qui est design, urbanisme et architecture.

Y a-t-il une personne qui t’inspire?
Il y a différentes personnes qui m’inspirent.
J’aime beaucoup Hilary Clinton comme politicienne, parce qu’elle est une femme qui a fait preuve d’énormément de résilience, elle a été capable de bien faire sa marque dans le monde de la politique ce qui est extrêmement difficile.
Ma mère bien entendu, on a toujours été proche.
Elle était directrice d’école et a toujours été très présente tout en ayant une carrière très exigeante. 
Il y a aussi une politicienne Birmane qui a eu le Prix Nobel de la Paix que j’aime beaucoup, Aung San Suu Kyi. Elle est une femme inspirante de part sa force de caractère, son humanité et son leadership moral.

Quel est le meilleur conseil que tu as reçu?
C’est un de mes très bons amis qui m’a donné le conseil de lâcher prise. 

As-tu un conseil à donner?
Je recommanderais fortement aux gens de profiter du moment présent, de savourer chaque instant.
Pendant longtemps j’ai vécu en anticipant ce qui allait se passer, mais d’être capable de profiter de chaque moment est extrêmement difficile, mais extrêmement gratifiant aussi.
C’est la base même de la conscience de ses émotions, de son environnement et de la disponibilité de soit et des autres. 

Un conseil que tu donnerais aux femmes qui disent ne pas trouver le temps ou qui ont peur de se lancer dans leurs projets?
C’est important de se connaître, faire de l’introspection, ne pas avoir peur de confronter ses peurs. 
De comprendre que tout est une question de perception et de croyance et donc que l’on peut modifier comment on pense et comment on voit la vie. 
C’est un pouvoir qu’on a!

As-tu une destination préférée, un voyage que tu as particulièrement aimé?
J’aime beaucoup voyager.
J’ai voyagé en Europe en Amérique et en Asie mais j’ai particulièrement aimé la Scandinavie.



Vous pouvez suivre Mélanie Joly sur les réseaux sociaux:
You can follow Mélanie Joly through her social media accounts:

Facebook

Twitter

Instagram

Team / Équipe :
Photographer / Photographe: Sarah Emily St-Gelais
Hair & Make-Up Artist / Maquillage & Cheveux par: Mayillah Ezekiel 

Melanie is wearing a custom Masabni dress

July 22, 2015 written by Masabni Design 1 comment

Write a comment

Comments (1)

Commented by Roger Bien-Aimé November 19 2015

Je suis un membre du PLC et j’habite dans la circonscription voisine ,,mon député n’est autre que notre PM Mr. Trudeau.
Je vous présente toutes mes félicitations, Je ’n’oublie pas la phrase que vous avez prononcée. dans un débat lors de la dernière campagne à la mairie: j’ai le même âge que Mr Robert Bourassa quand il commençait a faire de la politique!!!